©

Inhibiteurs du SGLT2

Une nouvelle ère de la néphroprotection

Contenu en français
(0,00)

L’un des grands sujets des 18 derniers mois, en néphrologie, est l’utilisation des inhibiteurs du SGLT2 comme nouvelle thérapie néphroprotectrice. Dans le cadre de l’Update Refresher Médecine interne de décembre 2020, le Prof. Dr méd. Thomas Fehr, néphrologue, directeur médical, médecin-chef et chef du service de médecine interne à l’Hôpital cantonal des Grisons à Coire, a passé en revue l’histoire de la néphroprotection et présenté les données les plus récentes sur les inhibiteurs du SGLT2 dans ce contexte.

Dans les maladies rénales chroniques telles que la néphropathie diabétique, la fonction rénale décline régulièrement. La courbe de Mitch peut être utilisée pour tracer la progression individuelle de l’insuffisance rénale pour chaque patient et pour estimer le moment où l’insuffisance rénale atteindra le stade final.1 Si le débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) ou la valeur de 1/créatinine est tracé en fonction du temps, on obtient une courbe linéairement décroissante (Fig. 1). L’objectif de la néphroprotection est d’aplanir cette courbe par une intervention et de ralentir la progression de l’insuffisance rénale. «Si l’on parvient à réduire la pente de la courbe de quelques degrés, on gagne rapidement 5 à 10 ans sur le calendrier avant d’atteindre le stade final», a expliqué T. Fehr.

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top