© baona iStockphoto

Congrès de l’ECCO 2022: Maladie de Crohn – désescalade du traitement en association

Mieux vaut arrêter le médicament biologique ou l’antimétabolite?

La question de savoir si un traitement en association comprenant un médicament biologique et un antimétabolite peut faire l’objet d’une désescalade chez les patients atteints de la maladie de Crohn a été examinée dans le cadre d’un protocole contrôlé randomisé. Résultat: le médicament biologique ne doit pas être arrêté.

Dans le cadre du traitement de la maladie de Crohn (MC), l’infliximab est généralement associé à des antimétabolites, notamment l’azathioprine, la 6-mercaptopurine et le méthotrexate. L’azathioprine et son métabolite, la 6-mercaptopurine, inhibent les fonctions des lymphocytes T et peuvent provoquer leur apoptose; le méthotrexate, en tant qu’antagoniste de l’acide folique, inhibe de manière compétitive et réversible l’enzyme dihydrofolate réductase (DHFR). L’utilisation à long terme de ces traitements en association peut toutefois entraîner des effets secondaires indésirables et des problèmes d’observance au traitement. Il n’est donc pas rare que les praticiens, mais surtout les patients, souhaitent une désescalade du traitement visant à une prise en charge en monothérapie. Ceci soulève inévitablement la question de savoir s’il faut arrêter le médicament biologique ou l’antimétabolite dès qu’une rémission sans stéroïdes est obtenue.

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top