© jarun011 iStockphoto

FOSPED

Lipides et diabète

Contenu en français
(0,00)

Le cholestérol LDL seul, au titre de marqueur de risque chez les patients atteints de dyslipidémie diabétique, est trop peu parlant. Une analyse de l’ApoB doit être effectuée pour évaluer le risque cardiovasculaire.

La dyslipidémie diabétique repose sur un phénotype lipoprotéique spécifique. Les analyses de laboratoire de routine révèlent généralement une hypertriglycéridémie légère à modérée et un cholestérol LDL dans la fourchette normale. Les taux de cholestérol non-HDL et d’apolipoprotéineB (ApoB) sont élevés, le cholestérol HDL est généralement faible. Les lipoprotéines présentent diverses anomalies. Par exemple, chez les patients atteints de diabète, on observe davantage de molécules riches en triglycérides et de restes («remnants») de lipoprotéines riches en triglycérides dans le sang. La structure du LDL est modifiée («small dense») et a un effet proathérogène, les molécules de cholestérol HDL sont réduites.

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top