© Mohammed Haneefa Nizamudeen iStockphoto

Le traitement de l’insuffisance rénale chronique

Le traitement des patients souffrant d’insuffisance rénale fait partie du quotidien de tout médecin interniste et généraliste. En Suisse, environ 10% des adultes sont concernés par une insuffisance rénale chronique modérée à sévère; la prévalence est nettement plus élevée dans les cabinets de médecine de premier recours, les homes pour personnes âgés et les hôpitaux. L’hypertension artérielle et le diabète en sont les causes les plus fréquentes et leur prévalence augmente, c’est pourquoi leur contrôle précoce et optimal revêt une grande importance pronostique. Aussi, parce que l’exposition à ces maladies augmente avec l’espérance de vie.

Deux valeurs de DFGe (débit de filtration glomérulaire estimé) basées sur la créatinine (selon la CKD-EPI) <60ml/min, mesurées à au moins trois mois d’intervalle, peuvent déboucher sur un diagnostic d’insuffisance rénale chronique (IRC). Si le DFGe est supérieur à cette valeur, le diagnostic nécessite la mise en évidence de lésions structurelles, qui peuvent être recherchées au moyen d’un test de bandelette urinaire et/ou d’une échographie. En cas d’anomalies dans l’analyse de la bandelette urinaire (microhématurie, protéinurie), il convient de procéder à une investigation supplémentaire au moyen d’un sédiment urinaire et de quantifier la protéinurie en déterminant le quotient protéines/créatinine et albumine/créatinine dans l’urine ponctuelle.1

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top