© maska82 iStockphoto

57th EASD Annual Meeting 2021

Une nouvelle classe de médicaments contre le diabète de type 2

Contenu en français

Le tirzépatide est le premier double agoniste des incrétines à être en passe d’être autorisé comme traitement injectable du diabète de type 2. Dans le programme d’essais SURPASS, le tirzépatide s’est révélé significativement meilleur que le placebo, le sémaglutide et l’insuline dégludec. Dans l’étude SURPASS-3, le tirzépatide a davantage réduit le taux d’HbA1c que l’analogue de l’insuline et, contrairement à ce dernier, a également entraîné des pertes de poids significatives.

Comme le GLP-1, le «glucose-dependent insulinotropic polypeptide» (GIP), est une hormone incrétine produite dans les cellules K du duodénum qui est responsable de la majorité des effets incrétines insulinotropes chez les individus en bonne santé.1 Le GIP régule la sécrétion d’insuline en fonction des niveaux de glucose; en cas d’hyperglycémie, il supprime la sécrétion de glucagon, tandis qu’en cas de niveaux de glucose normaux ou faibles, il la stimule. Étant donné que les récepteurs du GIP, contrairement aux récepteurs du GLP-1, sont présents en abondance dans le tissu adipeux, le GIP exerce également d’autres effets, comme l’amélioration de la sensibilité à l’insuline, de l’homéostasie des lipides et du métabolisme énergétique.2,3

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top