©

Il est temps de mettre en pratique les données probantes

Prévention cardiovasculaire et aspects sexospécifiques

Le risque cardiovasculaire est souvent sous-estimé, en particulier chez les femmes jeunes et d’âge moyen, et la prévention fait donc l’objet d’une attention insuffisante. Mais également chez les hommes souffrant de dysfonction érectile, on songe trop rarement au fait qu’il pourrait s’agir de la première manifestation d’une athérosclérose. Pourtant, les connaissances des facteurs de risque conventionnels et non conventionnels, et de leurs effets chez les individus des deux sexes, sont désormais très vastes.

Les maladies cardiovasculaires (CV) font partie des causes de décès les plus fréquentes à l’échelle mondiale. Bien que de nombreux facteurs de risque CV aient été identifiés au cours des dernières décennies, jusqu’à 50% des personnes présentant un profil de risque élevé ne bénéficient toujours pas d’un traitement optimal. La prévalence de l’obésité est actuellement à son apogée, et le niveau d’activité physique moyen ne cesse de diminuer.1–5 La prévention primaire demeure cependant l’instrument principal dans la lutte contre les maladies CV. Même si les moyens déployés, tels que la conception de mesures simples de prévention, une sensibilisation accrue de la population ou une réduction des coûts des médicaments grâce à la mise sur le marché de médicaments génériques, ont déjà permis de réduire la mortalité due aux maladies CV dans certains pays, la prévention primaire est souvent négligée, même chez les patients présentant un profil de risque CV élevé.6,7

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top