© Alex Potemkin E+

«Point of Care Ultrasound» (POCUS): le stéthoscope moderne?

Les progrès techniques nous ont apporté une version «de poche» des appareils à ultrasons, dotée d’une bonne qualité d’imagerie. Ainsi l’échographie se trouve à la portée de tout médecin de premier recours et interniste comme examen clinique rapide au lit du malade. Comment cette échographie sur le site d’intervention (POCUS) est-elle utilisé? Dans quels domaines a-t-elle fait ses preuves? Quels avantages et quels inconvénients apporte-t-elle au traitement du patient? Le POCUS servira-t-il uniquement à compléter le stéthoscope et l’examen clinique, ou ira-t-il même jusqu’à le remplacer dans certains domaines?

C’est au pneumologue René Théophile Hyacinthe Laënnec que l’on doit l’invention du stéthoscope au début du XIXe siècle. On raconte qu’il ne voulait plus poser directement son oreille sur la poitrine et le dos de ses patientes et patients. Un rouleau construit à partir d’un journal l’a aidé à ausculter et lui a donné l’idée de développer un stéthoscope. Décédé de la tuberculose en 1826, il faudra encore patienter bien des années avant que l’échographie n’entre dans le domaine clinique.1

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top