© Design Cells iStockphoto

«Microbiome: Does it matter?»

Les implications cliniques de la recherche sur le microbiome

Le microbiome du tractus gastro-intestinal est un écosystème très complexe. Lorsqu’il est déséquilibré, les effets ne se limitent pas au tractus gastro-intestinal, mais touchent l’ensemble de l’organisme. Ceci a une grande pertinence clinique, notamment dans le contexte des antibiothérapies qui sont l’une des principales causes d’altérations du microbiome. Une gestion responsable de la prescription d’antibiotiques contribue donc également à prévenir les dommages au niveau du microbiome qui peuvent, à leur tour, influer négativement sur les processus pathologiques et les autres traitements.

Le corps humain adulte abrite environ 1013 bactéries, ce qui correspond à peu près au nombre de cellules humaines.1 Cet écosystème microbien, communément appelé microbiome, est composé non seulement de bactéries, mais aussi d’eucaryotes (champignons et protozoaires), de virus et de procaryotes2 et est impliqué dans un large éventail de processus physiologiques et pathologiques chez l’homme. La diversité génétique du microbiome est 100 fois supérieure et les gènes codant pour divers mécanismes et compétences métaboliques peuvent influer sur sa propre niche microbienne, sur l’homéostasie de l’hôte et sur la pathologie.3,4 La majorité des bactéries commensales colonisent le tractus gastro-intestinal (principalement le côlon); mais d’autres régions anatomiques, telles que la bouche, les voies respiratoires, le tractus urogénital, la peau ou même les tissus, dont les tumeurs, sont également colonisées par des bactéries commensales. Globalement, l’hôte et le microbiome coexistent en tant que méta-organisme, dans des conditions physiologiques en formant un équilibre symbiotique, l’hôte fournissant un environnement riche en nutriments dans le tractus gastro-intestinal en échange du rôle actif des micro-organismes favorisant les processus digestifs et métaboliques. À titre d’exemple, le microbiome en tant que tel synthétise les vitamines et dégrade les aliments en nutriments absorbables tels que les glucides, les acides gras à chaîne courte et longue ou d’autres métabolites qui, à leur tour, sont bénéfiques à l’homme pour son métabolisme ou la régulation de son immunité.5

Sie sind bereits registriert?
Loggen Sie sich mit Ihrem Universimed-Benutzerkonto ein:

Login

Sie sind noch nicht registriert?
Registrieren Sie sich jetzt kostenlos auf universimed.com und erhalten Sie Zugang zu allen Artikeln, bewerten Sie Inhalte und speichern Sie interessante Beiträge in Ihrem persönlichen Bereich zum späteren Lesen. Ihre Registrierung ist für alle Unversimed-Portale gültig. (inkl. allgemeineplus.at & med-Diplom.at)

Registrieren

Back to top